Chez les mammifères comme chez l’être humain, une distorsion marquée de l’atlas semble être responsable du penchant naturel vers la droite ou la gauche, penchant bien connu également chez le cheval et le chien.

Ici aussi, cette partie du corps est très instable et donc sujette à d’autres dommages, surtout lorsque l’animal subit un accident, une chute ou, par exemple, heurte violemment un obstacle. Tout traumatisme physique peut avoir comme conséquence un déplacement accentué de l’atlas. Cela peut favoriser, tout comme chez l’homme, l’apparition de divers troubles physiques ou de nombreuses maladies. Ces préjudices sont particulièrement frappants lorsque l’animal vieillit ou est exposé à des contraintes supplémentaires.

Chez l’animal aussi, l’on retrouve des faiblesses et des symptômes typiques qui semblent être suscités par la mauvaise position de la première vertèbre cervicale (l’atlas).

Ces maladies sont:

 

 

 

chez les chevaux:

pferd-kl

• Difficulté à tourner la tête vers la gauche
• Paralysie des épaules
• Pression de la selle
• Manque de mobilité du cou et de la tête
• Dos tendu et sensible
• Queue de travers
• Résistance dans une direction
• Le cheval se cabre et refuse d’obéir
• Allure irrégulière
• Toux causée par des blocages
• Relâchement des membres
• Agitation intérieure
• Problèmes de digestion
• Comportement anormal

Chez les chiens:

hund-kl
• Raideurs dans le cou et la tête
• Tête tournée vers la droite
• ensionsd ans le dos
• Difficulté à courber la colonne vertébrale pour faire ses besoins
• Queue portée de travers
• Marche de travers
• Agitation
• Usure inégale des griffes
• Comportement anormal

Chez les chats:

katze-kl

• Calculs vésicaux
• Agitation
• Raideur du corps entier
• Hypersensibilité au toucher
• Comportement anormal

 



hund1Aussi chez l’animal, le passage entre la tête et le cou est une zone extrêmement sensible du corps et, de ce fait, un travail de manipulation n’est pas possible car l’animal ne le permettrait pas.

Grâce à un travail énergétique ciblé ainsi qu’à un toucher délicat et à des sounds codes © (codes sonores) chantés, le re-positionnement correct de l’atlas se transmet au corps de l’animal et lui permet de trouver sa propre position équilibrée entre l’atlas, l’axis et la base du crâne. La sagesse innée du corps soutiendra ce processus.

De manière étonnante, les animaux sont alors disposés à se laisser manipuler de la même façon. La communication entre eux fait en sorte que les animaux non encore traités présentent volontairement la tête pour être rééquilibrés. Ceci est très émouvant à observer.

Également chez l’animal, l’atlas, une fois sa position saine retrouvée, a une stabilité qu’il n’avait pas auparavant. Il est probable qu’ici aussi, la position saine se transmette de la mère au jeune. Nous devons encore faire des recherches à propos de cette transmission.

Il est aussi frappant que les jambes postérieures deviennent tout de suite plus mobiles et il est particulièrement réjouissant d’observer le cheval et le cavalier lorsqu’ils ont tous deux bénéficié de l’équilibrage de l’atlas. Vous pouvez avoir une première impression de ceci grâce à notre petite vidéo.